fbpx

Courtier Immobilier Montréal YE/Sarrazin Plateau Mont-Royal

Un brin d’histoire | Les portes cochères

Les portes cochères à Montréal

Trace de notre passé

  • Si elles indiquaient autrefois la demeure d’une personne aisée, les portes cochères sont aujourd’hui le vestige architectural d’une époque passée. Bâties au 19e siècle, ce type de porte large faite de panneaux pivotant et décorée d’ornements s’agençant à la façade du bâtiment demeure encore de nos jours d’une grande beauté, tout en faisant partie intégrante du patrimoine montréalais.
  •  
  • Le nom « cochère » vient donc du fait que ces portes servaient autrefois à faire entrer les calèches dans les immeubles, d’où la raison pour laquelle celles-ci étaient synonymes de prospérité : tout le monde n’avait pas les moyens de se payer de tels services de la part d’un cocher. Les portes cochères permettaient également, à cette époque, de gagner de l’espace et d’accéder à la cour arrière de la propriété.

Deux portes cochères dans la ville de Montréal

Des portes qui sortent de l'ordinaire

Leur particularité réside dans le fait qu’elles sont bâties à même le trottoir, ce qui facilitait autrefois l’entrée des voitures à cheval, à une époque où l’industrialisation poussait les citadins à s’installer en ville, dans des maisons construites en mitoyenneté.

Les portes cochères sont également des éléments architecturaux et esthétiques qui peuvent être très prisés sur le marché immobilier actuel et susciter l’intérêt de plusieurs acheteurs. Les propriétaires de bâtisses possédant des portes de ce style unique ont donc avantage à les conserver, ou du moins, à les restaurer, puisqu’elles ajoutent un cachet incomparable aux façades, tout en étant un signe indéniable de la qualité et de l’âge des constructions.

Découvrez la propriété qui se cache derrière ces portes cochères

Consultez d'autres actualités immobilières

Publications liées

Actualité immobilière, maison de type shoebox
Maison en rangée de Montréal