fbpx

Courtier Immobilier Montréal YE/Sarrazin Plateau Mont-Royal

Le Projet St-Grégoire

- Condos neufs au cœur du Plateau-Mont-Royal -

Un projet de condos neufs à vendre

  • Le St-Grégoire, un projet exclusif d’unités contemporaines aux détails astucieux situé dans le très convoité Petit Laurier. 
Découvrez les unités du projet encore disponibles
En primeur
7
489 600$

1
1
765 pi²
En primeur
5
718 080$

2
2
1088 pi²
En primeur
7
643 860$

2
1
1022 pi²
En primeur
7
594 560$

2
1
929 pi²
En primeur
5
852 800$

3
1
1312 pi²
En primeur
7
526 680$

2
1
836 pi²

Découvrez l'unité 105

Découvrez le penthouse 301

À propos des unités

Espace extérieur privé

  • Terrasse commune sur le toit
  • Terrasse privée pour les penthouses

Matériaux

  • Insonorisation supérieure

Finitions

  • Planchers de bois.
  • Comptoir et îlot en quartz.

Inclusions

  • Air climatisé mural
  • Appareils électroménagers écoénergétiques haut de gamme
  • Rangement pour vélo

Vivre au cœur d'un quartier vibrant

 Inspiré par l’un des quartiers les plus dynamiques et artistiques de Montréal, le St-Grégoire rallie les plaisirs de vivre en ville, tout comme les jolies ruelles vertes où il fait bon se balader. Soyez au cœur de l’effervescence urbaine en résidant à proximité des parcs et pistes cyclables, des jolies boutiques et certaines des meilleures adresses gourmandes de la ville. 

À la fois jeune et familial, ce quartier unique constitue un espace de vie chaleureux, et dynamique où il fait bon vivre !

Transport en commun

  • Station de métro Laurier
  • 47 Saint-Grégoire
  • 45 Papineau
  • 359 Papineau
  • 445 Papineau

Bike Score : 99

De nombreuses pistes cyclables et stations de BIXI à quelques minutes du Projet.

Espaces verts à proximité

  • Parc Sir-Wilfrid-Laurier
  • Parc De Lorimier
  • Parc La Fontaine
  • Parc du Père-Marquette

Dans un rayon de 1 kilomètre

  • De nombreux services et commerces à distance de marche. 
  • Pharmacies
  • Épiceries
  • Fruiteries
  • Charcuteries
  • Boulangeries
  • Restaurants
Les incontournables du Plateau

Tour d’horizon de trois bonnes adresses à découvrir dans le secteur.

La Fruiterie du Plateau

Découvrez tous les avantages d’un marché de campagne en plein cœur de la ville. Synonyme d’une épicerie fine de quartier, des charcuteries aux fromages, cette épicerie offre le meilleur des plaisirs gourmands à un prix raisonnable. Faites comme notre équipe immobilière et rendez-lui visite ! Vous serez impressionné des petits trésors qu’on peut y trouver.

Fruiterie plateau laurier

Pâtisserie Rhubarbe

Fraîcheur, qualité des produits et saisonnalité, voici comment décrire la pâtisserie Rhubarbe. C’est en créant de nouvelles douceurs, en essayant de nouvelles techniques, mais surtout en suivant les envies de ses pâtissiers passionnés et ayant à cœur leur quartier que Rhubarbe évolue. La pâtisserie confectionne d’ailleurs une des meilleures tartes au citron de Montréal, avec meringue italienne, crème citron sur un sablé breton : un coup de cœur assuré!

Nikkei MTL

Nikkei MTL est un charmant bar à tapas situé sur l’avenue Laurier E, au coin de la rue Marquette. Proposant un impressionnant menu mêlant les traditions japonaises et péruviennes, ce restaurant qui célèbre la mixité est une véritable oasis pour les épicuriens. Des plats traditionnels qui donnent naissance à des créations des plus inventives comme des ceviches ou des tiraditos auxquels sont ajoutés du ponzu ou wasabi, sauront assurément plaire à vos papilles gustatives.

nikkei

Le Groupe Mancini

« Bâtir l'avenir en honorant le passé »

Enracinés dans une histoire familiale, les projets de construction du Groupe Mancini ont pour mission d’adopter une approche avant-gardiste vers l’innovation, la durabilité et le design, tout en respectant l’intégrité et l’éthique du travail que leur ont enseigné leurs prédécesseurs. 

Avec des valeurs misant sur l’excellence, le Groupe Mancini s’impose les normes les plus élevées et ce, dans toutes les sphères de ses activités. 

Après le Vingt55, le West Hill et de nombreux autres projets d’envergure, Le Groupe Mancini vous présente le 1720 rue St-Grégoire avec la détermination de rendre un produit à la fois dynamique, épuré et chaleureux. 

Emplacement des condos sur le Plateau-Mont-Royal

Vous êtes intéressé par ce projet exclusif de condos neufs?

Contactez nos courtiers immobiliers !

Loi sur l'interdiction d'achat d'immeubles résidentiels par des non-canadiens - Points importants

Le gouvernement du Québec a énoncé de nombreuses mesures liées au logement dans son dernier budget. Parmi ces mesures, on comptait l’instauration de la loi 5, soit l’interdiction de la double représentation d’un courtier immobilier. Cette nouvelle loi a été instaurée le 10 juin 2022 dernier. Mais ce n’est que quelques semaines plus tard, soit le 23 juin 2022, que le projet intitulé la Loi sur l’interdiction d’achat d’immeubles résidentiels par des non-canadiens a été présenté, cette fois-ci, par le gouvernement fédéral. Cette plus récente loi en immobilier entrera en vigueur le 1er janvier 2023 prochain et suscite déjà de nombreux questionnements. Voici quelques informations qui sauront, nous l’espérons, vous aider à mieux comprendre cette nouvelle législation et son impact sur le milieu immobilier.

Pourquoi instaurer une Loi sur l’interdiction d’achat d’immeubles résidentiels par des non-canadiens?

Cette loi a été pensée par le gouvernement fédéral afin de diminuer l’inflation et de stabiliser le marché résidentiel suite à la pandémie. Avec l’instauration de cette loi, un cadre et des réglementations plus précises sur le rôle des investisseurs étrangers seront mis en lumière. Ainsi, il pourrait y avoir un meilleur contrôle sur les investissements étrangers et aussi viser à faciliter l’accès aux propriétés pour les canadiens. 

En quoi consiste cette nouvelle loi?

Cette nouvelle loi, dite temporaire, interdit aux non-canadiens (les étrangers et entreprises non-canadiennes) de faire l’acquisition d’immeubles résidentiels au Canada pour une durée de deux ans, soit jusqu’au 31 décembre 2024. Les achats directs ou indirects (par l’entremise de sociétés, fiducies ou autres) sont interdits. 

À qui s’applique l’interdiction d’achat d'immeubles résidentiels?

Cette interdiction s’applique aux non-canadiens. Les citoyens canadiens ne sont donc pas visés par cette interdiction.  Un non-canadien est défini comme un individu autre qu’un citoyen canadien et inclut également toute société qui n’est pas soumise aux lois fédérales et provinciales.

Qui pourrait être exempté de cette interdiction d’achat d’immeubles résidentiels par des non-canadiens?

– Les citoyens canadiens

– Les résidents permanents 

– Les étudiants étrangers qui vont obtenir leur résidence permanente

– Les personnes détenant un permis de travail

– Les non-canadiens faisant l’achat d’une propriété avec leur époux/conjoint de fait canadien

– Les personnes qui fuient une crise internationale

Quels sont les types d’immeubles résidentiels concernés par cette loi ?

– Les maisons individuelles

– Les maisons jumelées

– Les logements en copropriétés (divises et indivises)

Les duplex

Les triplex

– Autres propriétés semblables

Ces résidences sont des résidences primaires. Les résidences secondaires, ainsi que les terrains vacants zonés pour usage résidentiel pourraient être exclues de cette interdiction. D’autres spécifications sont à prévoir.

Qu’arrive-t-il si un non-canadien est présentement en offre d’achat ?

Puisque la nouvelle loi entrera en vigueur le 1er janvier 2023, les offres d’achat acceptées avant cette date pourraient être exemptées. La réalisation des conditions de l’offre d’achat peut être complétée après cette date.

Quelles sont les pénalités prévues si la Loi sur l’interdiction d’achat d’immeubles résidentiels par des non-canadiens n’est pas respectée?

De lourdes pénalités peuvent s’appliquer si un non-canadien fait l’acquisition d’un immeuble résidentiel au Canada. Il en est de même pour toute personne qui va conseiller et fournir son aide à ladite personne. Ces personnes seront reconnues coupables et des amendes coûteuses pouvant aller jusqu’à 10 000 $ seront données. 

Dans le cas où une personne serait reconnue coupable, une ordonnance de vente de la propriété pourrait également être demandée. Dans ce cas-ci, le prix de vente de la propriété achetée illégalement ne pourrait excéder le prix d’achat de la propriété. Donc, aucun bénéfice monétaire ne pourrait être obtenu. 

Quel est le rôle du courtier immobilier dans l’application de l’interdiction d’un achat d’immeuble résidentiel par un non-canadien?

Le courtier immobilier se doit d’avoir une connaissance parfaite de cette nouvelle loi et aura comme rôle de transmettre toutes les informations la concernant à ses clients (canadiens et non-canadiens). Une pratique de courtage misant sur la transparence sera d’autant plus requise. 

Le courtier immobilier aura également le rôle d’agir avec intégrité car, tel que mentionné ci-dessus, toute aide apportée à un non-canadien quant à l’achat d’un immeuble résidentiel pourra être sanctionnée. Il est alors important que le courtier immobilier comprenne toutes les particularités de cette loi afin de s’assurer de toujours agir avec honnêteté et moralité. 

La Loi sur l’interdiction d’achat d’immeubles résidentiels par des non-canadiens suscite de nombreuses conversations. Malgré qu’un certain nombre d’informations sur cette loi a été mis en lumière, d’autres questionnements perdurent. La loi ne sera appliquée que le 1er janvier 2023. Le gouvernement devra encore éclaircir la question des exceptions quant aux types de propriétés résidentielles et autres situations précises qui ne feraient pas parties de l’interdiction. Des clarifications qui verront le jour au courant des prochains mois.

Résumé

La Loi sur l’interdiction d’achat d’immeubles résidentiels par des non-canadiens a été adoptée le 23 juin dernier et entrera en vigueur le 1er janvier 2023. Cette nouvelle loi interdit aux non-canadiens de faire l’acquisition d’un immeuble résidentiel au Canada, et ce, pour une durée de deux ans. En plus des citoyens canadiens qui ne sont pas visés par cette loi, les principales personnes qui pourraient être exemptées de cette interdiction d’achat d’immeubles résidentiels sont les résidents permanents, ceux en voie d’obtention de leur résidence permanente et les personnes ayant un permis de travail. Les immeubles résidentiels concernés dans cette loi font référence aux maisons individuelles et jumelées, aux logements en copropriétés (divises et indivises) et les immeubles de un à trois logements (duplex et triplex). Les pénalités prévues sont sévères si un non-canadien fait l’achat d’un immeuble résidentiel au Canada. Il est de même pour la personne qui lui fournira son aide. Être reconnu coupable et devoir payer une amende allant jusqu’à 10 000 $ sont parmi les principales conséquences de ce délit. Avec l’arrivée de cette nouvelle loi, il est important que les courtiers immobiliers connaissent bien les particularités de ce nouveau changement en immobilier et transmettent ces informations à leurs clients actuels et potentiels. L’intégrité et le respect de la loi sont également de mise afin d’assurer une pratique de courtage transparente. 

Des questions sur cette nouvelle loi? Contactez l'un de nos courtiers immobiliers afin de vous éclairer sur le sujet.

Consultez d'autres actualités immobilières

Tous les résidents de Rosemont-La-Petite-Patrie connaissent Chez Clémentine, une épicerie de quartier sur la rue Beaubien qui est devenue un rituel pour plusieurs. C’est d’ailleurs le cas de notre directrice des opérations et courtière immobilière, Catherine Brais, qui ne jure que par ce petit commerce pour faire ses courses.

Chez Clémentine vous fait apprécier les petits bonheurs de la vie de quartier : des aliments locaux dans une ambiance chaleureuse et décontractée. Ici, vous trouverez des bières artisanales, des fromages fins, des confitures gourmandes et bien plus encore. Mais pour Catherine, c’est le bar à olives qui a scellé l’affaire! La fraîcheur, la variété et la qualité des produits font de ce dernier un incontournable quand elle fait son épicerie. Toutefois, c’est aussi pour leur souci de l’environnement, qui s’observe non seulement par leur offre de produits biologiques, mais aussi par leur usage restreint du plastique que Catherine choisit Chez Clémentine

Finalement, un autre aspect qui ne cesse de l’impressionner est la qualité du service à la clientèle. Le personnel est jovial, accueillant, souriant et surtout très serviable. Ce sont des gens passionnés qui ont à cœur leur quartier.

Faites comme notre équipe et passez leur rendre visite ! Vous serez impressionné des petits trésors locaux qu’on peut y trouver! 

Chez Clémentine est située au 2339 Rue Beaubien E, Montréal, QC.

Vous souhaitez en découvrir davantage sur votre quartier ? Contactez l'un de nos courtiers immobiliers!

Consultez d'autres découvertes de quartier

Vertuose, découverte de quartier, Mile-End
Découvertes de quartiers à Montréal

Vertuose | Mile-End

Vertuose Mile-End- Points importants Des végétaux pour tous les goûts Plantes, arrangements floraux, terrarium, accessoires horticoles, la boutique

4444 rue Rivard - Points importants

Un secteur convoité

C’est en plein cœur du Plateau Mont-Royal, sur la charmante rue Rivard, qu’est située cette spacieuse maison unifamiliale avec luminosité remarquable. Proposant de vastes espaces de vie au rez-de-chaussée, cette propriété offre un parfait équilibre entre dynamisme et tranquillité d’esprit. 

La vaste cuisine, au centre de laquelle se trouve un îlot central moderne et convivial, laisse pénétrer une abondance de lumière naturelle grâce à ses fenêtres pleines grandeurs donnant sur la ravissante terrasse extérieure.  

Parfaitement aménageable aux goûts des futurs propriétaires, l’espace extérieur apporte un grand charme à la propriété et offre un véritable espace détente en plein cœur du Plateau.  

Des détails architecturaux au cachet d'origine

 Traversant l’étage supérieur et le rez-de-chaussée, les puits de lumière font place à une splendeur remarquable illuminant les espaces de vie de la propriété. 

La combinaison des différents éléments architecturaux d’origine avec le décor moderne de l’endroit crée un mélange des styles du plus bel effet.

La chambre des maîtres, quant à elle, possède une somptueuse salle de bain intégrée aux matériaux nobles.  Profitez du plancher chauffant lors des journées plus froides pour une ambiance plus chaleureuse. 

Situé à seulement quelques pas du majestueux parc La Fontaine et à distance de marche des commodités du quartier et des meilleures adresses de la rue Rachel et de l’Avenue Mont-Royal, le 4444 rue Rivard vous souhaite la bienvenue !

Une véritable propriété d’exception à découvrir dès aujourd’hui !

Caractéristiques de la propriété

Prix demandé : 2 549 000 $

Année de construction : 1900

Descriptif : RARE, UNIQUE ET EXCEPTIONNEL. Vaste résidence unifamiliale rénovée avec goût. Luminosité remarquable. Cuisine gourmet avec immense îlot central. Généreuse suite des maîtres avec espace bureau, walk-in et salle de bain intégrée. Majestueux escalier au cachet d’origine. Présence de matériaux nobles et durables qui s’agencent parfaitement au décor tout en rehaussant la chaleur dégagée par la propriété tels que murs de briques, solives et colonnes apparentes, portes en bois massif avec poignées de porte décoratives. Deux vastes terrasses conviviales dont l’une pouvant accueillir une voiture. Emplacement rêvé: À 100 mètres du métro Mont-Royal.

Superficie  : 1 818 pc

À la recherche d'une propriété à Montréal ? Contactez l'un de nos courtiers immobiliers.

Immobilier : mythe ou vérité?

L’immobilier est un domaine en constant changement et où les opinions sont nombreuses. Les courtiers immobiliers de notre équipe sont les experts en la matière. Côtoyant des clients tous les jours, des questions et affirmations récurrentes viennent à leurs oreilles. Notre équipe de courtiers immobiliers à Montréal a décidé de démystifier le vrai du faux : quels sont ces 4 mythes et 4 vérités?

Mythe 1 : L’été est la haute saison immobilière.

FAUX! Le marché immobilier est davantage actif en automne, ainsi qu’en hiver. La haute saison débute à la mi-septembre et se termine en juin. Comme l’été est de courte durée au Québec, les gens préfèrent en profiter pleinement et commencer à regarder pour des propriétés vers la fin de la saison estivale.

Vérité 1 : J’ai besoin d’un permis de la ville pour convertir mon duplex en maison unifamiliale.

VRAI! Même si vous êtes propriétaire d’un duplex, vous devez obtenir l’approbation de la ville avant d’effectuer ce type de rénovation. À Montréal, il est possible de convertir un duplex en maison unifamiliale dans la mesure où vous respectez la réglementation de votre arrondissement. Nous vous suggérons fortement de vous assurer d’obtenir les permis de construction nécessaires afin de réaliser votre projet immobilier.

Pour plus d’informations, consultez notre article sur La conversion d’un duplex ou d’un triplex (plex) en cottage (maison unifamiliale) ou contactez l’un de nos courtiers immobiliers.

Mythe 2 : J'économise de l’argent en vendant moi-même ma propriété.

FAUX! Des recherches menées par le scientifique Jacques Nantel confirment qu’avec l’accompagnement d’un courtier immobilier, un vendeur reçoit en moyenne 8% de plus pour sa propriété qu’en vendant lui-même. En contexte d’offres multiples, cette différence peut atteindre jusqu’à 12%.

Les avantages d’être accompagné par un courtier immobilier sont nombreux : les courtiers immobiliers sont encadrés par la loi sur le courtage immobilier, assurant ainsi la protection de vos intérêts, disposent d’une expertise du processus de vente, ainsi qu’une connaissance du marché.

Pour plus d’informations, consultez notre article sur Pourquoi acheter avec un courtier immobilier.

Vérité 2 : L'achat d’un condo en indivision requiert une mise de fonds d'au moins 20 %

VRAI! C’est l’une des principales différences entre une copropriété divise et indivise. La mise de fonds en indivision est de 20% et doit être financée par une banque commune de la copropriété. En revanche, de manière générale, la mise de fonds en copropriété divise est de 5%.

Pour plus d’informations, consultez notre article sur La mise de fonds : combien faut-il mettre?  et Copropriété divise et indivise, comment les démystifier?

Mythe 3 : En tant qu’acheteur, je paye la commission du courtier immobilier.

FAUX ! En règle générale, au Québec, lorsqu’on achète une propriété via Centris, et que cette dernière est vendue par l’intermédiaire d’un courtier immobilier, une grande partie, voire même la totalité de la commission du courtier qui représente l’acheteur (le courtier collaborateur) est acquittée par le vendeur.

Pour plus d’informations, consultez notre article sur l’Achat d’une propriété : quels sont les frais encourus pour un acheteur?

Vérité 3 : L’offre d’achat la plus élevée n’a pas toujours le dernier mot.

VRAI! Si des éléments comme le financement, les conditions de l’offre et la préapprobation hypothécaire y sont pour beaucoup, parfois, une lettre de présentation personnalisée peut en effet faire une grande différence pour d’éventuels acheteurs, même en contexte d’offres multiples. 

Pour plus d’informations, consultez notre article sur Les offres d’achat.

Mythe 4 : L’inspection préachat est inutile.

FAUX! Une pratique qui gagne en popularité est d’acquérir une propriété sans la faire inspecter. Omettre l’inspection aurait pour objectif de gagner une offre d’achat ou d’économiser de l’argent. Cependant, l’inspection préachat demeure primordiale et permet de se protéger en tant qu’acheteur. Ne pas faire inspecter est un danger !

Vérité 4 : Il est possible de retirer son offre d’achat à la suite d’une inspection.

VRAI! Il est possible d’annuler ou de modifier une offre d’achat à la suite d’une inspection, si cette dernière soulève des éléments problématiques pouvant représenter des dépenses considérables additionnelles pour l’acheteur, surtout si ceux-ci n’ont pas été mentionnés dans le formulaire de Déclaration du vendeur. Il y aura alors possibilité de renégocier le prix ou tout simplement de se retirer de l’offre d’achat.

Pour en savoir plus, consultez notre article Annuler une offre d’achat suite à une inspection, est-ce possible?  

L’immobilier est un domaine complexe pouvant susciter de nombreux questionnements. Démystifier les mythes des vérités peut être un processus requérant temps et énergie. Un courtier immobilier de notre équipe peut vous accompagner afin de répondre à vos questions sur ce monde en constant changement.

Des questions sur ces mythes et vérités ? Contactez l'un de nos courtiers immobiliers!

Consultez d'autres actualités immobilières

Projet de loi 5 - Points importants

Le projet de loi 5

Avec le contexte de surchauffe immobilière actuel et dans l’intérêt de mieux protéger les acheteurs dans une transaction immobilière au Québec, le projet de loi 5 a été voté par l’Assemblée nationale. Cette modification de la loi sur le courtage immobilier a été adoptée le 10 juin 2022 dernier. Ce projet de loi 5 implique différentes mesures fiscales, mais également des mesures liées au marché immobilier. Elle interdit entre autres la double représentation d’un courtier immobilier avec un acheteur et un vendeur pour un immeuble résidentiel, ainsi que le contrat de courtage verbal. Le contrat de courtage achat devient alors obligatoire si un acheteur désire être représenté par un courtier immobilier. Ces mesures permettraient d’éviter un conflit d’intérêts potentiel et assurer un traitement davantage équitable entre les acheteurs et les vendeurs.

Avec l’arrivée de cette nouvelle loi, de nombreuses questions se posent. En quoi consiste-t-elle exactement? Quels sont les bénéfices de cette loi pour les acheteurs? Présente-t-elle des exceptions? Quels sont les avantages du contrat de courtage achat pour les acheteurs? Quelle est l’opinion des courtiers immobiliers de notre équipe concernant ce changement?

Implications de l'interdiction de la double représentation

Tel que mentionné auparavant, le projet de loi 5 interdit un courtier immobilier de représenter un acheteur et un vendeur au même moment dans une transaction visant un immeuble résidentiel. Un courtier immobilier est encadré par l’organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ). Il travaille avec son client, doit protéger ses intérêts et lui assurer une loyauté. Le respect des informations confidentielles du client est primordial. Dans un cas de double représentation, ces obligations ne peuvent pas être respectées et peuvent engendrer des conflits d’intérêts majeurs, d’où l’importance de l’instauration de cette loi. 

Le courtier immobilier doit alors représenter qu’une partie de la transaction (l’acheteur/le vendeur ou le locataire/locateur), assurant ainsi un traitement plus équitable vis-à-vis de l’acheteur. 

Avec l’interdiction de la double représentation est également combinée l’interdiction du contrat de courtage achat verbal. Un contrat de courtage achat écrit doit alors être établi entre l’acheteur et le courtier immobilier afin que l’acheteur puisse recevoir des conseils personnalisés et être représenté par ce dernier. 

Si un cas de double représentation a lieu, c’est-à-dire qu’un courtier immobilier serait lié par un contrat de courtage vente et un contrat de courtage achat, il devra alors aviser par écrit à l’acheteur quant à la résiliation du contrat achat. Dès l’envoi de cet écrit, la résiliation du contrat achat entre en fonction. Le courtier devra alors recommander trois nouveaux courtiers immobiliers à ce client acheteur. Cependant, le client acheteur peut choisir de ne pas être représenté par quiconque pour la suite de la transaction immobilière. Dans ce cas, le courtier immobilier inscripteur (représentant le vendeur) doit lui accorder un traitement équitable.

La notion de traitement équitable est ici fondamentale. Le courtier immobilier se doit d’informer l’acheteur non représenté avec objectivité. En effet, le courtier doit démontrer l’exactitude des informations transmises et indiquer à l’acheteur tout élément défavorable concernant la propriété désirée. Cependant, la représentation de l’acheteur et la défense de ses intérêts n’est pas possible sans la signature du contrat achat. Dans ce cas, le courtier immobilier travaillera en collaboration avec le courtier-vendeur.

Nouveaux rôles des courtiers immobiliers dans une transaction

Courtier-vendeur : Le courtier-vendeur est le courtier immobilier lié par un contrat de courtage vente (CCV) avec le vendeur. Étant donné qu’il a un contrat de signé, il doit représenter les intérêts de son client. 

Si un acheteur veut déposer une offre d’achat avec le courtier-vendeur de la propriété convoitée, le courtier immobilier doit lui offrir un traitement équitable, mais ne le représente pas. 

Courtier-acheteur : Le courtier-acheteur est le courtier immobilier lié par un contrat de courtage achat avec un acheteur (CCA). Il peut donc représenter l’acheteur et se doit de défendre ses intérêts.

Courtier-collaborateur : Le courtier-collaborateur est le courtier immobilier qui accompagne l’acheteur dans la transaction, mais n’est pas lié par un contrat de courtage achat (CCA). Tel que mentionné plus haut, le courtier-collaborateur doit travailler en collaboration avec le courtier-vendeur et ne peut pas représenter l’acheteur et ses intérêts.

 

Contrat de courtage achat : quels sont les avantages pour les acheteurs?

Parmi les nouvelles obligations de cette loi, le contrat de courtage achat devient obligatoire dès le 10 juin 2022. Afin d’officialiser l’entente entre l’acheteur et le courtier, le contrat d’achat doit être signé par les deux parties. 

La signature de ce type de contrat de courtage présente de nombreux avantages pour les acheteurs :

-Représentation : l’acheteur peut être représenté par le courtier immobilier et ce dernier peut défendre ses intérêts.

-Service personnalisé : l’acheteur bénéficie de la recherche personnalisée effectuée par le courtier (comme la création d’un portail des propriétés à visiter). L’acheteur sera également davantage protégé notamment quant à ses renseignements personnels et ses intérêts.

-Accès à des comparables : l’acheteur a accès à des comparables du marché obtenus par l’expertise du courtier immobilier et les outils à sa disposition. 

-Conseils : l’acheteur reçoit des conseils et des recommandations en fonction de ses besoins et critères tout au long du processus d’achat. Ces conseils lui permettront d’avoir une meilleure connaissance de la situation (par exemple: est-ce qu’on est en situation d’offres multiples) et sur le marché immobilier de manière plus générale.

-Négociation : l’acheteur est représenté par son courtier lors de la négociation. Les compétences du courtier immobilier en négociation permettront à l’acheteur d’acquérir la propriété désirée à juste prix et de se démarquer en situation d’offres multiples.

– Rédaction de la promesse d’achat : l’acheteur est conseillé par le courtier sur les conditions et clauses à ajouter à la promesse d’achat afin d’être davantage protégé et se distinguer. 

Exceptions à la double représentation

L’OACIQ a établi certaines exceptions quant au respect de ladite loi sur la double représentation :

-Pour certaines régions du Québec qui seraient mal desservies, les courtiers immobiliers de ladite région seraient autorisés à représenter les acheteurs et les vendeurs. 

-Un vendeur et un acheteur peuvent être représentés par deux courtiers de la même agence immobilière.

-Pour les immeubles résidentiels de plus de 5 logements et les immeubles commerciaux, le contrat de courtage achat n’est pas obligatoire. La fin de la double représentation ne s’applique pas ici. 

Résumé

Le projet de la loi 5 a été adopté par l’Assemblée nationale et implique des changements quant à la loi sur le courtage immobilier. Ces changements sont en vigueur depuis le 10 juin 2022. Cette nouvelle loi interdit entre autres la double représentation d’un courtier immobilier avec un acheteur et un vendeur pour un immeuble résidentiel. Certaines exceptions à cette double représentation seront accordées comme dans les petites régions du Québec où il y aurait un déficit de courtiers immobiliers. Elle indique également qu’afin d’officialiser une transaction, un contrat de courtage achat écrit doit être établi entre les deux parties.  Avec le contrat de courtage achat obligatoire, cela permet de diminuer les conflits d’intérêts potentiels qui peuvent survenir lorsqu’un courtier immobilier représente un acheteur en même temps qu’un vendeur. De plus, cela assure une protection supplémentaire à l’acheteur, permet de renforcer la relation de confiance et de loyauté entre les deux parties.

*L’emploi du pronom ‘’Il’’ a été employé afin d’alléger le texte.

Des questions? Contactez l'un de nos courtiers immobiliers afin de vous éclairer sur le sujet.

Consultez d'autres actualités immobilières

La vente sans garantie légale - Points importants

Vous êtes à la recherche d’une propriété à Montréal avec votre courtier immobilier. Lors de vos recherches en ligne, les fiches descriptives des propriétés en vente « sans garantie légale – aux risques et périls de l’acheteur » attirent votre regard. Vous ne connaissez pas ces termes et leurs implications. Vous demandez alors à votre courtier immobilier de vous expliquer le tout. 

Votre équipe de courtiers immobiliers répond à vos questions : 

Qu’est-ce qu’une garantie légale en immobilier?

Au Québec, la loi prévoit que la vente d’un bien immobilier doit garantir la qualité et le droit de propriété. Ces deux garanties constituent la garantie légale. 

La garantie de qualité concerne les vices cachés. Lorsqu’on parle de vice caché, il s’agit d’un défaut « caché » qui va brimer la qualité de l’immeuble. Ce vice est connu par le vendeur et a été omis dans la Déclaration du vendeur (DV). De plus, il existait au moment de l’achat de l’immeuble et était inconnu de l’acheteur. Les vices cachés sont graves et peuvent être par exemple de la moisissure dans les murs, des fissures dans les fondations, de l’humidité au sol, des infiltrations d’eau, etc. 

La garantie du droit de propriété (garantie de titre) est en lien avec les vices de titre de propriété. Le vice de titre est une situation qui empêcherait l’acheteur d’exercer son droit de propriété. Par exemple, le vendeur n’aurait pas fait le remboursement complet de ses hypothèques et aurait omis de le mentionner à l’acheteur. 

Qu’est-ce qu’une vente sans garantie légale « aux risques et périls de l’acheteur » ?

La vente sans garantie légale implique que l’acheteur accepte d’acquérir la propriété à ses « risques et périls ». Cela veut donc dire qu’en cas de vices cachés, les recours contre le vendeur sont limités, d’où l’importance de l’inspection préachat. Le vendeur peut tout de même indiquer les défauts et les complications passées avec la propriété et se doit d’agir de bonne foi, donc de ne pas tromper l’acheteur. Ce dernier doit en prendre connaissance, mais n’a aucune garantie sur la qualité de la propriété. 

Pour qu’une vente sans garantie légale ait lieu, il doit y avoir la mention dans la Déclaration du vendeur ou l’offre d’achat. Dans l’acte de vente, cette mention doit également être indiquée.

Le phénomène de vente sans garantie légale est observé dans les transactions immobilières depuis déjà plusieurs années au Québec. Ce phénomène a cependant pris de l’ampleur à partir de 2019 et pendant la pandémie. Les acheteurs peuvent décider de renoncer à la garantie légale afin d’acquérir la propriété convoitée plus facilement. Les vendeurs, quant à eux, vendent leur propriété sans garantie légale en pensant se détacher de leur responsabilité. Mais est-ce vraiment une bonne idée?

Quelles sont les répercussions de la vente sans garantie légale?

La vente sans garantie légale a des répercussions négatives importantes. Par exemple, le prix de vente de la propriété peut être diminué, ce qui aura un impact sur la valeur de l’immeuble. En effet, selon un rapport de JLR, la propriété serait vendue de 8 à 11% moins chère sans garantie légale.

De plus, afin de rendre son offre d’achat plus intéressante, un acheteur peut renoncer à la garantie légale et délaisser l’inspection pré achat. L’acheteur a alors des recours limités contre le vendeur et sera responsable des vices cachés et apparents de la propriété. Cela peut représenter une somme considérable à débourser, ce qui n’est jamais souhaitable.

La vente sans garantie légale n’est donc pas recommandée, autant chez le vendeur que l’acheteur. La mention de « à vos risques et périls » est à prendre en compte.

Dans quelles situations la vente sans garantie légale peut-elle avoir lieu?

Certains vendeurs optent pour vendre leur propriété sans garantie légale. Cependant, c’est dans ces 3 situations suivantes que la vente sans garantie légale est la plus courante. 

Les personnes plus âgées : il arrive souvent que les vendeurs d’un âge plus mûr décident de vendre leur propriété sans garantie légale afin de se désister de toute responsabilité suite à l’approche de leur retraite. Cette vente a souvent pour objectif de se diriger vers un logement plus petit.

-Les successions : les héritiers d’une propriété peuvent ne pas avoir une bonne connaissance de celle-ci. En effet, la propriété peut être âgée et ils ne savent pas si des problèmes seraient survenus dans le passé quant à la qualité de la bâtisse. Afin de se protéger et éviter des risques de poursuites potentielles, les héritiers vont alors vendre sans garantie légale. 

-Les reprises bancaires : lorsqu’un propriétaire ne paye plus son hypothèque, une mise en demeure est envoyée et un jugement de la cour a lieu quelques mois plus tard. La banque prend alors possession de la propriété et effectue directement une vente. Les immeubles repris par les banques sont toujours vendus sans garantie légale, car une banque ne veut en aucun cas se faire poursuivre pour vices cachés. 

Gagnant en popularité, la vente sans garantie légale est une pratique périlleuse et où les risques sont élevés. Demandez l’avis de votre courtier immobilier sur la question afin d’avoir une opinion experte sur le sujet et qui vous orientera vers la décision la plus éclairée.

Le phénomène de vente sans garantie légale est observé dans les transactions immobilières depuis déjà plusieurs années au Québec. Ce phénomène a cependant pris de l’ampleur récemment avec la pandémie. La vente sans garantie légale implique que l’acheteur accepte d’acquérir la propriété à ses « risques et périls ». Cela veut donc dire qu’en cas de vices cachés, aucun recours contre le vendeur ne sera possible, d’où l’importance de l’inspection préachat. Dans ces trois situations la vente sans garantie légale est plus courante : lorsque le vendeur est une personne plus âgée, lors d’une succession ou une reprise bancaire. Malgré qu’elle gagne en popularité, la vente sans garantie légale n’est pas recommandée car elle est une pratique périlleuse n’assurant notamment pas de protection à l’acheteur. 

Des questions sur la vente sans garantie légale ? Contactez l'un de nos courtiers immobiliers

Consultez d'autres informations acheteurs

Immobilier mythe ou realite Montréal
Information Acheteur

Immobilier : mythe ou vérité?

Immobilier : mythe ou vérité? L’immobilier est un domaine en constant changement et où les opinions sont nombreuses.

5 crèmeries à essayer à Montréal avant la fin de l'été

Voici le scoop sur les saveurs incontournables de l’été !

En tant que foodies, nous sommes choyés d’être à Montréal, destination gastronomique par excellence. En effet, la métropole regorge de délicieuses escapades gourmandes pour déguster des mets variés et des crèmes glacées décadentes. 

Si vous ne le savez pas déjà, notre équipe de courtiers immobiliers à Montréal est amatrice de délices sucrés. Nous adorons découvrir des bijoux culinaires cachés dans les différents quartiers de la ville. Sans plus tarder, nous vous proposons alors 5 adresses de crèmes glacées que vous devez absolument essayer avant que l’été tire à sa fin : 

UNICONE - LE PLATEAU-MONT-ROYAL

Adresse : 3873 rue Saint-Denis, Montréal, QC

À deux pas de notre bureau, Unicone vous propose des saveurs qui sont toujours en rotation incluant des options végétaliennes, de quoi satisfaire les envies et besoins de chacun. Parmi leurs créations les plus iconiques, on retrouve : Ube halaya & Gulab Jamun, Mochi Matcha, Baklava et plus encore!

Psst : Visionnez notre TikTok de notre visite chez Unicone! 👇

@yesarrazin One of the tastiest ice cream spot in Montreal🤤 #goodeats #mtlfood #montreal #foodies ♬ love nwantinti (ah ah ah) - CKay

ICONOGLACE - ROSEMONT-LA PETITE-PATRIE

Adresse : 1320 rue Bélanger, Montréal, QC

Iconoglace est connue pour ses desserts funky, d’où son nom qui fait référence au mot ‘’iconoclaste’’, qui signifie le rejet des traditions. Que ce soit pour leur sundae à saveur de bubble tea ou leur flotteur réinventé à base de kombucha Gutsy, Iconoglace saura assurément vous surprendre! 

LES GIVRÉS - VILLERAY

Adresse : 334 rue de Castelnau E, Montréal, QC 

Reconnu pour son fameux twist aux saveurs de saison, ce bar laitier vous offre des produits complètement véganes et adaptés à tous les types d’alimentation. Vous serez également séduits par la texture crémeuse et lisse de leur crème glacée, qui résulte d’un choix d’ingrédients simples et authentiques. 

LE BILBOQUET - OUTREMONT

Adresse : 1311 Av. Bernard, Outremont, QC 

Chez Bilboquet, tous les desserts glacés sont fabriqués avec des produits québécois. Laissez-vous charmer par leurs sorbets faits à partir de purée de fruits bios ou encore, par leurs multitudes de saveurs véganes. Nos saveurs préférées? La crème glacée choco-orange et le sorbet à la framboise! 

KAMEHAMEHA - VILLE-MARIE

Adresse : 1190 rue Sainte-Catherine E, Montréal, QC

Ce snack-bar hawaïen est célèbre pour ses cornets « taiyakis » ; un gâteau japonais en forme de poisson que le restaurant a choisi d’utiliser en guise de cornet moelleux. Comme saveur de glace, vous pouvez choisir entre les deux saveurs du moment ou les mélanger. 

Comme vous avez pu le voir, Montréal regorge de bars laitiers de quartier, tout aussi décadents les uns que les autres. Tellement d’options différentes ! Nous espérons que vous apprécierez autant que nous ces découvertes glacées et que vous dégusterez l’un de ces délices sucrés d’ici la fin de l’été! 

Et maintenant, quelle crèmerie allez-vous essayer en premier?

Vous souhaitez en découvrir davantage sur votre quartier ? Contactez l'un de nos courtiers immobiliers!

Consultez d'autres découvertes de quartier

Vertuose, découverte de quartier, Mile-End
Découvertes de quartiers à Montréal

Vertuose | Mile-End

Vertuose Mile-End- Points importants Des végétaux pour tous les goûts Plantes, arrangements floraux, terrarium, accessoires horticoles, la boutique

5282 - 5290 AVENUE PAPINEAU, PLATEAU-MONT-ROYAL, H2H 1W2

SUPERFICIE DU TERRAIN: 4 128 PI2

NOMBRE DE PIÈCES : 27

ANNÉE DE CONSTRUCTION : 1925

OPPORTUNITÉ EN OR AU COEUR DU PLATEAU. Pour investisseur ou propriétaire occupant. Quintuplex avec revenus potentiels élevés et de nombreuses rénovations récentes. Cuisines et salles de bains modernes. Installations laveuse-sécheuses. Plancher de bois.  À quelques pas du Parc Laurier et des charmants commerces de l’avenue Laurier. Ne manquez pas cette opportunité !

Pierre Viens - Courtier immobilier résidentiel et commercial

Pierre Viens

Courtier immobilier résidentiel et commercial
Cell : 514 886-6270
Courriel : pierreviens@hotmail.com

Cet immeuble à revenus aux revenus potentiels élevés vous intéresse ?

Un nouveau certificat est présentement en commande.

Taux global actualisation (TGA) 2022-2023 : 4,02%

**À la demande du vendeur, l’inspecteur devra être choisi d’un commun accord. Il devra être membre d’un ordre professionnel ou d’une association reconnue; détenir une assurance responsabilité professionnelle valide et d’un montant supérieur au prix d’achat. L’inspecteur devra détenir un certificat niveau 1 pour l’utilisation d’un appareil en thermographie.

 

28′ X 147′

4 128 Pi2

Allée : 6

Résidentiel

Pour tous les logements (5) : Laveuse, sécheuse, lave-vaisselle et thermopompe murale.

Habillage de fenêtre, meubles et effets personnels des locataires

ÉVALUATION (2022)
TAXES
  • (2022)
  • (2022)
REVENUS ANNUELS BRUTS (POTENTIELS)
DÉPENSES ANNUELLES

Contactez Pierre Viens - Courtier immobilier résidentiel et commercial

Consultez mes propriétés à vendre

14
1 199 000$

2
1
1955
Visite libre
En primeur
24
649 000$

2
1
2003
4179 pi²
Visite libre
En primeur
23
1 199 000$

3
2
1885
1400 pi²
Visite libre
En primeur
23
1 199 000$

3
2
1885
1400 pi²
Visite libre
En primeur
24
689 000$

3
2
2001
1138 pi²
En primeur
34
498 000$

1
1
5578 pi²
10
449 000$

1
2
661.74 pi²
41
1 549 000$

3
1
1922
2077.75 pi²

1493 - 1497 BOUL. ST-JOSEPH E., PLATEAU MONT-ROYAL, H2J 1M6

SUPERFICIE DU TERRAIN: 2 655 PI2

ANNÉE DE CONSTRUCTION : 1924

PARC LAURIER

PROCHE DES TRANSPORTS EN COMMUN

OCCASION EN OR pour investisseur ou propriétaire occupant. Cachet d’origine conservé. Planchers de bois franc. Revenus locatifs élevés. Occupation possible au 1493 boul. St-Joseph. Vaste espace de bureau sur 3 étage. Emplacement exceptionnel: à deux pas du parc Sir-Wilfrid-Laurier, du métro Laurier et de l’avenue du même nom.

Pierre Viens - Courtier immobilier résidentiel et commercial

Pierre Viens

Courtier immobilier résidentiel et commercial
Cell : 514-886-6270
Courriel : pierre.viens@remax-quebec.com

Cet immeuble à revenus aux revenus potentiels élevés vous intéresse ?

Descriptifs des bureaux:

Sous-sol : 5 bureaux fermés et une salle d’attente.

Rez-de-chaussée : 9 bureaux fermés, une salle d’attente, vestiaire, coin café.

2e étage : 1495 St-Joseph : 5 bureaux fermés et une salle d’attente

2e étage : 5006 Fabre # 1 : Un bureau double administratif, un bureau fermé, une cuisine.

5 salles de toilette sur les trois étages

Total de bureaux cliniques : 20

Descriptifs du locatif:

– 5006 rue Fabre #3: Un 4 1/2 au 3ème étage à 1200$/mois

– 1493 boul. St-Joseph: Un 6 1/2 au 3ème étage, valeur locative 2000$/mois.

Dimensions

29’60 » X 87’30 » Irrégulières

Année de construction

1924

Dimensions du terrain

29’60 » X 90′ Irrégulières

Superficie du terrain

2 655,46 Pi2

Proximité

Métro , Parc , Piste cyclable , Transport en commun

Zonage

Commercial , Résidentiel

Inclusions

5006 Fabre #3: Laveuse-sécheuse, cuisinière, frigo, lave-vaisselle. 1493 St-Joseph Est: Laveuse-sécheuse, cuisinière, frigo, lave-vaisselle.

Exclusions

Non spécifiées

 

ÉVALUATION (2022)

Évaluation terrain 418 200,00 $

Évaluation bâtiment 985 900,00 $

Évaluation municipale 1 404 100,00 $

TAXES

Taxes municipales(2022) 28 031,00 $

Taxes scolaires(2022) 1 378,00 $

TOTAL des taxes 29 409,00 $

REVENUS ANNUELS BRUTS (POTENTIELS)

Résidentiels 38 400,00 $

Commerciales 120 000,00 $

Total des revenus 158 400,00 $

Contactez Pierre Viens - Courtier immobilier résidentiel et commercial